Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs
Bienvenue chez CENTURY 21 Capitole Immobilier, Agence immobilière BRETIGNY SUR ORGE 91220

Votre logement est-il exposé à la radioactivité naturelle ?

Publiée le 06/03/2018

CARTE - Gaz radioactif incolore et inodore, le radon serait à l’origine de 3000 décès par an en France. La réglementation va évoluer afin de mieux informer et protéger notamment les locataires et les futurs propriétaires.

Il peut provoquer quasiment autant de morts (jusqu’à 3000 par an) que les accidents sur les routes et pourtant il reste méconnu du grand public. «Il»? Le radon. Inodore et incolore, ce gaz radioactif est la deuxième cause de cancer du poumon. Classé cancérogène certain depuis 1987, le radon s’immisce par les fissures de la chape de béton et atteint des niveaux de concentration très élevés si la maison n’est pas aérée, expliquent les intervenants. «Être dans une zone émissive ne signifie pas que votre maison aura du radon, précise Jean-Pierre Sarrazin, de l’association UFC Que Choisir. Parfois, une meilleure aération peut suffire à régler le problème». Encore faut-il en avoir conscience. Car la plupart des gens ignorent jusqu’à l’existence même du radon

 

Le gaz est pourtant largement présent dans l’Hexagone: en Bretagne, Pays de la Loire et Normandie, dans le massif central, les Pyrénées, une partie des Alpes, les Vosges ou en Corse, Guyane et en Nouvelle-Calédonie (voir notre carte ci-dessous). Vieille de 14 ans, la réglementation sur le radon devrait évoluer dans les semaines à venir, afin de renforcer l’information et la protection des populations les plus exposées à ce gaz radioactif. Un décret doit paraître «à la fin du premier trimestre 2018», a annoncé le ministère de la Transition écologique et solidaire.

En rouge les zones les plus exposées au radon Crédits photo Capture d'écran du site de l'IRSN

Actuellement, un arrêté du 22 juillet 2004 définit une liste de 31 départements «prioritaires». Des mesures de radon doivent être effectuées tous les 10 ans dans les établissements scolaires, prisons, hôpitaux, établissements thermaux et maisons de retraite de ces départements. Si la concentration en radon y excède 400 becquerels par mètre cube d’air (Bq/m3), des travaux doivent être entrepris pour réduire l’exposition. Ce seuil devrait être abaissé à 300 Bq/m3.

7033 communes à fort potentiel radon

En outre, la cartographie des zones prioritaires va être rectifiée et passer d’un échelon départemental à un échelon communal. Jusqu’à présent, un département comme la Loire-Atlantique n’est ainsi pas considéré comme prioritaire alors que 80% de ses communes ont un fort potentiel radon, selon la nouvelle cartographie. Au niveau national, 7033 communes seront ainsi classées en fort potentiel radon.

S’agissant des particuliers, locataires et acheteurs d’un bien immobilier seront informés du potentiel radon de la commune sur laquelle est situé leur logement, de la même manière que pour les risques sismiques ou technologiques. Le potentiel radon des communes françaises est déjà accessible sur le site internet de l’IRSN (Institut de Radioprotection et de sûreté nucléaire).

Notre actualité