Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites. Cliquez ici pour en savoir plus X

L'actualité de CENTURY 21 Capitole Immobilier

Crédits immobiliers : les Français s’endettent encore massivement

Publiée le 19/12/2017

INFOGRAPHIES - Le montant des crédits immobiliers accordés cette année aux particuliers par les banques s’apprête à établir un nouveau record. Mais l’euphorie du début d’année a laissé place à l’attentisme.

Avec les taux d’emprunt bas, les Français ont continué, cette année, à s’endetter pour souscrire un crédit immobilier. Sauf «accident», 2017 devrait battre le record établi en 2016 de 250 milliards d’euros prêtés par les banques aux particuliers, qui lui-même avait dépassé celui enregistré en 2015 (203 milliards). À fin octobre, près de 238 milliards d’euros de prêts ont été accordés aux Français, selon les derniers chiffres publiés par la Banque de France.

Pour établir un nouveau record, treize milliards supplémentaires en deux mois sont nécessaires, soit un rythme mensuel de production de 6,5 milliards. Cet objectif est largement atteignable et ce, même si la tendance est clairement à la baisse depuis le printemps dernier. La baisse du loyer de l’argent a poussé les ménages à renégocier leurs crédits afin d’obtenir de meilleures conditions de financement.

La part des crédits renégociés flirtait au début de cette année avec les 60%. Aujourd’hui, elle avoisine les 20%. Conséquence: les volumes de prêts sont en chute libre depuis mai dernier, passant de plus de 24 milliards d’euros en mai 2017 à 14,5 milliards d’euros en octobre dernier, selon les chiffres publiés par la Banque de France. Soit une dégringolade de plus de 61% en moins d’un an.

Comment l’expliquer? Bien que les taux restent bas, ils ne reculent quasiment plus et la plupart des Français qui avaient intérêt à renégocier leur prêt l’ont déjà fait. Surtout, les ménages ont été refroidis, ces derniers mois, par la flambée des prix qui a sérieusement pénalisé leur pouvoir d’achat, comme l’a constaté dans son dernier rapport l’Observatoire du Crédit Logement CSA.

Il n’empêche, cette forte baisse de la demande de crédit pousse certaines banques à baisser leurs taux pour attirer de nouveaux clients. «Depuis la mi-novembre, une dizaine de banques, nationales et régionales, ont baissé leur taux de 0,05% à 0,1%, explique Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer. Ainsi, on peut emprunter aujourd’hui en moyenne à 1,4% sur 15 ans, 1,6% sur 20 ans et 1,8% sur 25 ans». Les banques cherchent à être attractives en cette fin d’année pour commencer la prochaine dans les meilleures conditions, dans un contexte qui sera sans doute moins favorable qu’en 2017.

Dès lors, faut-il s’attendre à une plus forte remontée des taux au début de l’année prochaine? Pas forcément. «Les banques se sont fixé des objectifs de production élevés en 2018, ce qui devrait contribuer au maintien des taux à un niveau avantageux au premier trimestre», annonce Sandrine Allonier. Voilà qui laisse augurer un retour à plus de normalité en 2018.

Notre actualité