Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Capitole Immobilier, Agence immobilière BRETIGNY SUR ORGE 91220

L'actualité de CENTURY 21 Capitole Immobilier

La construction de logements au plus haut depuis fin 2012

Publiée le 04/05/2017

Les mises en chantier de logements tout comme les permis de construire renforcent leur progression. A fin mars, 393.400 logements avaient été commencés sur un an et 465.100 permis de construire accordés.

Les mises en chantier de logements en France ont continué d’afficher en mars une progression soutenue en rythme annuel, atteignant leur plus haut niveau depuis près de quatre ans et demi, tout comme les permis de construire, montrent les statistiques publiées vendredi par le ministère du Logement. Sur un an, à fin mars, en données brutes, un total de 393.400 logements avaient été commencés, soit une progression de 15,5% par rapport au cumul des douze mois précédents et un plus haut depuis octobre 2012.

Les mises en chantier continuent donc d’accélérer, puisque leur hausse, qui avait été annoncée à 13,0% en première estimation pour la période mars 2016-février 2017, a finalement atteint 13,5%. Au premier trimestre 2017, comparé aux trois mêmes mois de l’année précédente, elles ont même bondi de 18,5% à 97.100 unités. La dynamique reste également solide pour les permis de construire: ils ont augmenté de 15,9% de janvier à mars, à 113.400 unités, toujours sur un an, a précisé le ministère dans un communiqué.

De multiples signes de reprise

Sur la période avril 2016-mars 2017, le cumul des permis de construire a atteint un plus haut depuis mai 2013, à 465.100 autorisations, contre un total de 456.100 (chiffre revu en baisse de 7.300 unités) sur les douze mois à fin février. Les mises en chantier et les permis de construire s’inscrivent également en hausse - mais nettement moins marquée - au cours du premier trimestre 2017 par rapport aux trois mois précédents, avec des progressions respectives de 5,1% et 1,8% en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables.

Par type de logement, les mises en chantier de logements ordinaires affichent une croissance de 17,8%, à 90.100 unités, sur les trois premiers mois de l’année. De leur côté, les logements en résidence (pour séniors, étudiants), un segment de niche plus instable, ont bondi de 27,9% à 6.900. En moyenne sur le premier trimestre, le taux d’annulation des permis de construire s’est élevé à 14,2% pour les logements individuels, soit 0,1 point au-dessus de sa moyenne de long terme. Dans le collectif, il dépasse plus largement sa moyenne de longue période, à 22,8% contre 20,2%.

Attention à l’effet de la hausse des taux

Le délai moyen de mise en chantier est peu changé, à la fois pour les logements individuels, à 4,6 mois en moyenne (-0,1 mois par rapport à fin février) et à 8,6 mois (sans changement) pour les logements collectifs. Les signes confirmant la reprise de la construction se multiplient, qu’il s’agisse des données d’activité publiées mi-avril par la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb) ou des résultats favorables des enquêtes trimestrielles de conjoncture de l’Insee dans l’artisanat du bâtiment et dans la promotion immobilière, publiées jeudi. Mais l’assureur-crédit Coface a estimé dans une note publiée la semaine dernière que la reprise du secteur pourrait être bridée dès l’an prochain sous l’effet d’une hausse des taux qui entamerait le pouvoir d’achat immobilier des ménages.

Notre actualité