Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
ici et nulle part ailleurs

En poursuivant la navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies et autres tags pour vous proposer des publicités personnalisées, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux et analyser l’audience du site internet. Certaines informations peuvent être partagées avec des partenaires de Century 21. Pour plus d’informations et paramétrer le dépôt des cookies, cliquez ici. J’accepte. X

Bienvenue chez CENTURY 21 Capitole Immobilier, Agence immobilière BRETIGNY SUR ORGE 91220

L'actualité de CENTURY 21 Capitole Immobilier

L’immobilier recrute ! Quel métier choisir?

Publiée le 02/03/2017

INFOGRAPHIE - Le secteur de l’immobilier est l’un des principaux pourvoyeurs d’emplois en France. 80% des employeurs disent envisager de recruter au cours de ces trois prochaines années.

Le secteur de l’immobilier au sens large (en incluant la construction, la promotion immobilière ou encore l’architecture) pèse un poids considérable dans l’économie française, et cela se ressent sur le marché de l’emploi. Selon une étude récemment publiée par le cabinet de conseil EY, 8,2% de la population active, soit 2,1 millions de personnes, sont employées dans ce secteur d’activité, qui génère 10% du PIB français.

Les effectifs de la branche de l’immobilier pèsent 1,6 fois ceux du tourisme et 2,6 fois ceux de l’agro-alimentaire. C’est la construction qui domine, avec 1,12 million de personnes employées en 2015, suivie de la gestion de l’immobilier, qui représente 741.000 postes. La croissance du secteur est supérieure à celle de l’économie française dans son ensemble, si bien qu’il représente une opportunité d’emploi pour nombre de Français. Ces trois prochaines années, 80% des dirigeants et décideurs du secteur envisagent en effet de recruter contre seules 58% des entreprises en France en 2015.

Mais tous les secteurs de l’immobilier ne recruteront pas dans les mêmes proportions. Ce sont ceux de l’ingénierie, de la commercialisation, de l’investissement immobilier et de la promotion immobilière qui seront dans les années à venir les plus gros recruteurs, quand l’architecture, l’urbanisme et l’aménagement feront grise mine. Les métiers les plus qualifiés seront par ailleurs globalement les plus demandés.

Les architectes peu demandés

Les employeurs seront concrètement à la recherche d’ingénieurs d’étude, de maîtres d’œuvre d’exécution, de chefs de projets immobiliers, de consultants en immobilier d’entreprise, d’agents immobiliers, ou encore de property managers, ces salariés qui assurent la gestion d’un bien pour le compte de son propriétaire.

Pour ce dernier métier, les entreprises rencontrent des difficultés particulières de recrutement liées au manque de bons candidats. Selon l’agence pour l’emploi des cadres, un property manager gagne cependant entre 35.000 et 40.000 euros par an en début de carrière, après une licence ou un master en droit immobilier, ou encore une école spécialisée en immobilier comme l’ICH, l’ESPI ou l’ESI. «Les jeunes diplômés peuvent occuper la fonction de property manager junior, mais celle-ci requiert une expérience d’encadrement d’équipe», précise l’Apec.

À l’inverse, les métiers de l’architecture et de l’asset management (en charge des investissements immobiliers) sont particulièrement prisés des étudiants mais aujourd’hui peu recherchés par les entreprises.

Notre actualité